Panier

Service client Français 🇫🇷

Livraison gratuite à partir de 50€ d’achat

Comment faire son sac de randonnée ?

Le sac est indubitablement l’un des accessoires indispensables à la réussite d’une randonnée, peu importe laquelle. Il vous permet en effet de mettre tous ensemble en un seul endroit les éléments nécessaires dont vous aurez besoin au cours de votre randonnée. Ainsi, pour éviter de devoir vider votre sac chaque matin à la quête de votre brosse à dents, vous devez bien le ranger. Bien que cet exercice puisse paraître très simple et banal, il s’avère un casse-tête même pour des professionnels de randonnées. Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il importe de savoir sur comment faire son sac de randonnée et surtout sur comment bien ranger le vôtre dorénavant.

Le sac de randonnée, qu’est-ce que c’est ?

Dans l’univers de la randonnée, le sac se définit comme étant un système de portage de charge permettant d’emporter le nécessaire pour la durée de son activité. Par conséquent, il est un outil vital pour le randonneur. En tant que tel, il paraît évident que votre sac à dos serait propositionnel en termes de taille à la durée de votre randonnée.

Par ailleurs, chaque personne étant particulière en matière de besoins et de goûts, le sac de randonnée est très personnel. Ainsi, il n’en existe pas de standards qui répondent aux besoins de tout le monde. En outre, il doit pouvoir vous permettre de vous mouvoir sans difficulté.

Les caractéristiques du sac de randonnée

un sac de randonnée kaki et jaune est mis en avant sur un fond blanc. il possède diverses poches, fermetures et systèmes de sangles.
Sac de randonnée classique

Comme vous pouvez vous en douter, le sac de randonnée est un objet tout à fait particulier. Il possède des caractéristiques qui lui sont propres. Il s’agit entre autres :

  • Du volume ;
  • Des poches ;
  • Du système de portage.

Chacun de ces éléments doit être bien connu et étudié afin d’éviter de mauvais investissements.

Le volume du sac de randonnée

Le volume est une caractéristique très capitale dans la définition du sac de randonnée. Il désigne en effet, la capacité ou la contenance. Exprimé en litre, le volume de cet objet ou le litrage peut se connaître au nombre que comporte son nom. Par exemple, si un sac porte le nom : Léo 50 cela signifie qu’il possède un volume total de 50 litres. Il est toutefois important de noter que ce volume ainsi inscrit sur le sac prend en compte aussi bien la contenance de la poche principale ainsi que celle des autres poches connexes.

Les sacs de randonnée ne se présentent pas tous sous le même aspect. Certains disposent en plus du litrage total, un complément de volume. Il s’agit en réalité d’une extension souvent placée en haut pour permettre de rehausser le cas au cas où la poche principale ne suffirait pas pour prendre les charges. Ces types d’offres sur le marché présentent un avantage considérable pour les randonneurs. Ainsi, le volume de ceux-ci s’écrit d’une manière un peu différente de celle du premier cas. Si le sac Leo 50 de notre exemple dispose d’une extension de 20 litres, alors, il s’écrirait comme suit : Leo 50 +20. Le nombre précédé du signe d’addition représente le litrage de l’extension.

Les poches

Les poches d’un sac de randonnée sont très utiles, voire indispensables. En effet, elles vous permettent de disposer de petits accessoires pratiques tels que les vêtements de rechange, les lunettes de soleil, la ceinture, les cartes, etc. Mieux, grâce à ces extensions, lorsque vos effets sont bien rangés, vous avez plus de facilité à les retrouver en cours de route. Cependant, plus de poches peuvent vouloir dire, plus de poids, quoique le tout dépende de la taille de vos bagages.

Par ailleurs, dans le cadre d’une randonnée, toutes poches n’ont pas les mêmes fonctionnalités. Ainsi, selon sa position, et son volume, elle serait plus susceptible de supporter de grandes charges. Voici les différentes poches les plus courantes et ce que vous pouvez en faire.

La poche principale

La poche principale est la plus commune à tous les modèles de sac à dos. En effet, en plus d’être la plus grande et la plus volumineuse, elle permet d’avoir un accès direct à l’intérieur de votre sac à dos pour randonnée. Certains modèles proposent une poche centrale à deux compartiments. Ce sont souvent des options munies de zip pouvant permettre à l’utilisateur d’accéder au compartiment inférieur du sac sans avoir à l’ouvrir entièrement. Il faut toutefois remarquer qu’il existe des prototypes qui ne disposent que de cette poche principale.

Les poches latérales

Faut-il rappeler que le sac de randonnée est conçu avec assez d’intelligence ? Rien n’a été fait au hasard. Les poches latérales en sont une bonne preuve. En effet, elles permettent aux randonneurs d’avoir à portée de main, leurs gourdes ou bouteilles d’eau. Les poches latérales sont faites en filets extensibles ou dotées de zip. La position stratégique qu’elles occupent vous permet de vous hydrater sans avoir besoin de vous arrêter et de descendre votre sac. En outre, vous pouvez mettre vos sandales dans les poches latérales afin de les enfiler facilement après une longue marche en chaussures fermées.

Les poches ventrales

Fait en filet ou disposant de zip comme les poches latérales, les poches ventrales sont destinées au rangement de la carte et autre petit en-cas. Leur positionnement permet de facilement y mettre la main pour rechercher ce que l’on désire.

Les poches sur le rabat

Les poches sur le rabat ne sont que de petites poches. Elles sont conçues pour porter de petits accessoires comme le portefeuille, les papiers, les gants et autres objets plats. La position des poches sur rabat peut différer en fonction du modèle. Elles peuvent se trouver soit à l’intérieur ou à l’extérieur du rabat.

Les poches sur la ceinture

C’est l’emplacement idéal pour garder en sécurité votre téléphone, GPS et autres petits objets utiles.

Caractéristiques spécifiques d’un sac de randonnée

Au-delà des caractéristiques classiques du sac de randonnée, il existe quelques fonctionnalités spécifiques que vous pouvez retrouver sur d’autres modèles. Il s’agit notamment :

  • Sangles de compression ;
  • Les attaches extérieures ;
  • Le compartiment pour réservoir d’eau ;
  • Le porte-sac de couchage ;
  • L’accès arrière ;
  • La housse imperméable, etc.

Selon le modèle, vous trouverez soit quelques une ou toutes les fonctionnalités ci-dessus citées sur votre sac de randonnée.

Les sangles de compression

Lorsque vous partez en randonnée, il est très important que dans votre sac, les effets ne bougent pas. En effet, lorsque les bagages ne sont pas bien posés, vous pouvez subir l’instabilité du poids. Ainsi, les sangles de compression permettent-elles de les maintenir stables à l’intérieur du sac.

Les attaches extérieures

Les attaches extérieures peuvent être des sangles ou des boucles. Elles servent à accrocher à l’extérieur du sac, certains accessoires comme les bâtons, la tente, les piolets, le matelas, etc. Un sac peut en disposer de plusieurs au bas du sac, en haut à l’avant ou sur les côtés du sac.

La place du réservoir d’eau

La randonnée est un exercice de dépense d’énergie. Bien s’hydrater s’avère de ce fait très important. À cet effet, certains concepteurs de sacs de randonnée mettent en place un compartiment à l’intérieur pour permettre de porter une réserve d’eau relativement grande. Cet emplacement est conçu de telle en sorte que vous n’ayez pas besoin de vous arrêter avant de vous hydrater. En effet, le compartiment est doté d’un tube qui traverse les bretelles. Ce dernier dispose d’un embout à l’extérieur. Celui-ci vous permet de boire de l’eau à volonté même en marchant.

Le porte-sac de couchage

Votre sac de couchage n’a pas été oublié lors de la conception du sac de randonnée. En effet, un emplacement spécial situé au bas du sac vous permet de le transporter et d’y avoir accès beaucoup plus facilement.

L’accès arrière

Pour éviter d’avoir à déballer tout votre sac, chaque fois que vous devez y prendre un objet situé au fond, les fabricants ont pensé à l’accès arrière. C’est une ouverture secondaire, située à l’arrière de certains modèles de sac à randonnée.

La housse imperméable

Malgré les prévisions météorologiques assez bonnes, une pluie peut survenir de nulle part en pleine randonnée. Pour éviter que vos affaires soient mouillées, certains concepteurs ont prévu une housse imperméable. Elle se situe dans une poche spéciale du sac.

Les critères de choix d’un sac de randonnée

devant un paysage en hauteur en montagne, un sac à dos vert est posé debout, entouré de divers objets de randonnée. on distingue un tapis de sol bleu, un gilet gris, une ceinture verte, une carte de randonnée, des chaussures de randonnées marron.
Equipement de base du randonneur

Compte tenu de l’importance du sac de randonnée, son choix ne doit sous aucun prétexte se faire sur un coup de tête. Cela dit, vous devez prendre en compte des critères de choix tel que : le volume du sac, le confort de portage, les conditions météorologiques, etc.

Le volume du sac

Le choix du volume de votre sac de randonnée est plus que capital. En effet, plusieurs facteurs peuvent influencer ce choix à savoir : la durée de votre randonnée, les affaires à emporter, du type d’hébergement, de l’autonomie en nourriture, etc. À cet effet, il est important d’opter pour un sac avec un litrage important, quoi que vous puissiez accrocher d’autres éléments à l’extérieur du sac. Toujours est-il qu’une randonnée d’une semaine nécessitera un sac beaucoup plus volumineux qu’une autre de seulement quelques heures. La raison est que plus le nombre de jours est important, plus vous devez prendre sur vous, de bagages.

En outre, selon qu’il s’agit d’une randonnée en montagne ou en dénivelé, le volume du sac sera différent. À partir d’une randonnée d’une semaine, il est conseillé de prendre un sac d’au moins 50 à 70 litres. Pour toute randonnée de plus d’une semaine, il faudra opter pour un sac dont le litrage est au-delà des 70 litres.

Le confort de portage

En tant qu’accessoire personnel, votre sac de randonnée doit spécifiquement correspondre aux exigences de votre morphologie. De ce fait, le confort de portage est un point clé dans le choix de votre sac. Celui-ci doit prendre en compte non seulement votre morphologie, mais aussi des réglages du système de portage, des armatures, du rembourrage et de la ventilation et l’évacuation de l’humidité. Par ailleurs, vous devez veiller à la longueur de votre sac, à l’adéquation avec votre dos, vos épaules afin d’éviter les douleurs.

Les conditions de la météorologie

Parmi les paramètres qui entrent en ligne de compte pour le choix du sac de randonnée figurent les conditions de la météorologie. En effet, selon la saison, il vous faudra apprêter différents types de sacs. Pendant le froid par exemple, vous aurez besoin de plus de litrage. La raison est qu’il vous faudra plus de vêtements pour vous protéger de l’air frais. C’est pareil lorsque le climat devient humide. Vous devez alors vous assurer que votre sac dispose d’un rain cover, afin de maintenir vos bagages à sec.

A lire également : 5 types d’aliments à éviter en randonnée

Bien faire son sac de randonnée : tout ce qu’il importe de savoir

Bien qu’il puisse paraître banal, le rangement de votre sac de randonnée est un exercice à prendre très au sérieux. Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le but de le mener à bien.

sur un parquet en bois, sont disposés divers accessoires de randonnée dont un sac de randonnée rouge, une veste imperméable bleue, un téléphone portable, un appareil photo, une paire de lunettes de soleil, une montre, un objectif photo, des chaussures, une bouteille d'eau, un jean, une boussole d'orientation, des mousquetons, des écouteurs, un bâton de randonnée.
Equipement léger de randonnée

Opter pour une bonne répartition des charges dans son sac

La première chose à faire lorsque vous remplissez votre sac de randonnée est de veiller à l’équilibre. En effet, un sac bien équilibré vous facilitera la marche et vous fatiguera moins. Les avantages de l’équilibre du sac sont nombreux. Au prime abord, il vous permet d’économiser de l’énergie et de ne pas trop forcer votre physique.

C’est en outre, une mesure de sécurité personnelle. En effet, un sac mal équilibré ou déséquilibré peut facilement occasionner une chute en cas de trébuchement par exemple. Mieux, si vous ne tombez pas explicitement, vous pouvez avoir une entorse ou des douleurs au niveau des vertèbres. Par ailleurs, même s’il n’existe pas de magie en la question, un sac léger vous demandera moins d’énergie. Il ne risque pas de vous déséquilibrer.

Tout comme en physique, la loi de la gravité entre en jeu lorsque vous rangez votre sac de randonnée. En effet, plus les objets lourds sont éloignés de votre dos, plus vous aurez à fournir d’effort. Par conséquent, il est important de placer au milieu du sac et non loin de votre dos, les objets les plus lourds parmi vos bagages. L’objectif est de rapprocher le centre de gravité du sac de votre dos, le plus possible. Il est tout aussi important que vous exploitiez de manière optimale, la poche centrale. Quant aux poches de côté, il faut éviter de beaucoup les remplir.

Que rien ne bouge à l’intérieur

Tout comme votre équilibre personnel, il est important que vos effets restent compacts à l’intérieur du sac. Il faut absolument éviter que les bagages aillent d’un côté à un autre. Cela pourrait vous déséquilibrer. Au cas où votre sac serait beaucoup plus volumineux qu’il ne porte de bagages, il est recommandé de mettre toutes vos affaires dans la poche principale. Mieux, vous pouvez vous servir de vos vêtements pour équilibrer les objets lourds à l’intérieur. Une autre option est celle des lacets de compression. Vous pouvez les régler sur les côtés du sac afin de le rendre plus stable.

Rangez par priorité

Ce second critère est une évidence. Cependant, il est aisé de passer à côté. Le principe est de garder ce dont on aura besoin à portée de main. Ainsi, en vous accordant avec ce principe, vous mettez totalement au bas de votre sac, les effets dont vous aurez besoin plus tard et les plus usuels vers le haut. De cette façon, vous éviterez de devoir vider tout votre sac chaque fois que vous devrez en ressortir quelque chose. En outre, il est recommandé de refaire son sac pour chaque journée. En effet, les besoins peuvent varier d’un jour à l’autre, d’autant plus que les soirs, on a tendance à vider complètement le sac de randonnée.

Par ailleurs, l’eau, le manger, la carte, la boussole ou le GPS, la trousse de secours, la crème solaire, l’appareil photo, les vêtements nécessaires et quelques petits objets indispensables sont entre autres parmi les plus utiles dans une journée. Toutefois, cette petite liste peut différer d’une personne à une autre et surtout selon la zone, la saison et l’objectif poursuivi. Par conséquent, il est important lorsque vous faites votre sac en début de journée, de réfléchir au sujet de vos besoins de la journée. Ainsi, vous saurez ranger votre sac au mieux. L’avantage de cette technique est qu’elle vous facilite la tâche au moment de rechercher tel ou tel autre objet.

Comment faire son sac de randonnée : en résumé

En définitive, retenez que le sac de randonnée est un accessoire indispensable dans la pratique de la randonnée. En tant que tel, il vous revient d’être très sélectif lors de l’achat de votre sac, en tenant surtout compte des critères de choix susmentionnés. Par ailleurs, avoir un bon sac ne garantit pas une bonne randonnée. Il est tout aussi important d’apprendre à faire votre sac de façon optimale. Ainsi, vous préservez votre santé tout en prenant plaisir à votre activité.

Qu’avez-vous appris de nouveau quant à la manière de faire son sac de randonnée ? Avez-vous une technique qui marche mieux pour vous ? Partagez-les avec nous dans les commentaires.