Panier

Service client Français 🇫🇷

–10% MAINTENANT AVEC LE CODE NOEL10

Comment s’habiller pour une randonnée ?

Facilement accessible, la randonnée est une activité physique qui nécessite un minimum d’équipement pour en profiter au maximum. Avant toute chose, il est important de bien s’habiller. Comment s’habiller pour une randonnée ? Quels vêtements et quels tissus privilégier ? Quelles erreurs sont à éviter ? Voilà autant de questions auxquelles cet article répondra afin de vous aider à préparer votre randonnée.

La méthode des 3 couches

Quand vous partez en randonnée, il est primordial que vous soyez à votre aise tout au long de la marche, en maintenant votre corps à une température agréable, que vous restiez au sec malgré la chaleur ou l’intensité de l’exercice physique auquel vous vous soumettez, et ce, dans n’importe quelle situation (plaine, montagne, etc.) et à n’importe quelle saison. Que vous choisissiez de randonner en montagne en plein été, à la campagne en plein hiver, vous devez pouvoir être confortable et pour cela, la méthode conseillée est la méthode des 3 couches.

La première couche : la couche respirante pour rester au sec

La première couche est celle qui se trouve contre votre corps et se doit d’être confortable. Cette couche a pour fonction de vous maintenir au sec et de vous éviter de prendre froid en évacuant la transpiration. Il faut qu’elle soit à séchage rapide, il est donc préférable de choisir des tissus hydrophobes qui sèchent rapidement, respirants, tels que le polyamide. Le coton, hydrophile, est généralement à bannir, car il retient l’humidité et sèche difficilement, ce qui est contraire à la fonction de cette première couche.

Vêtements à privilégier pour la randonnée

La laine de mérinos, un tissu à privilégier

Matière naturelle issue des moutons mérinos possède des propriétés qui en font le tissu n°1 pour la première couche. Elle est infroissable, sèche vite, ne gratte pas, ce qui la rend agréable à porter directement sur le corps et est naturellement bactéricide et fongicide. Elle empêche ainsi les mauvaises odeurs, même sans lavage. La laine de mérinos est hygroscopique et s’adapte donc aux conditions climatiques.

En cas d’humidité, elle gonfle et capte un important volume d’air ce qui augmente son pouvoir d’isolation. Lorsqu’il fait chaud, ses fibres se resserrent et la chaleur est mieux évacuée. Contrairement aux fibres synthétiques, la laine mérinos transporte l’eau sous forme de vapeur et non après condensation, votre corps est ainsi plus vite sec. C’est ce qui en fait une fibre de premier choix. Il convient de noter toutefois qu’elle est plus onéreuse et, que pour des résultats similaires, elle est plus encombrante.

La deuxième couche : la couche qui maintient au chaud

La deuxième couche protège du froid pour vous garder au chaud. Pour cela, il est judicieux de choisir une matière qui isole du froid et du vent, qui sèche rapidement et qui est confortable. Pour cette couche, on utilise le plus souvent des polaires, mais aussi des pulls ou des doudounes légères en garnissage naturel ou synthétique. Toutefois, il vaut mieux éviter ces dernières lors d’efforts très intenses, sauf en cas de températures basses, car elles ne sont pas respirantes.

La doudoune à garnissage naturel, à base de duvet d’oie, ne vous protégeant pas une fois mouillée, il est conseillé d’opter pour les doudounes à garnissage synthétique. Vous doserez la deuxième couche en fonction de vos efforts et des températures en enlevant ou en ajoutant des éléments de cette deuxième couche.

La polaire, souvent plébiscitée pour la deuxième couche

Faite en plastique recyclé, la polaire est un vêtement plutôt respirant et apporte presque immédiatement de la chaleur même en cas d’humidité. Ses prix sont compétitifs, ce qui explique pourquoi c’est un vêtement plébiscité. Toutefois, elle est lourde et prend beaucoup de place dans le sac et est moins confortable que la doudoune légère.

La troisième couche : une couche de vêtement protectrice contre les éléments

Cette troisième couche est une protection contre les intempéries et non de garder au chaud (qui est la fonction de la deuxième couche). Elle doit être imperméable et coupe-vent, mais également respirante pour transférer la transpiration à l’extérieur. Vous pourrez choisir un vêtement de montagne en matières telles que le “Gore tex” ou une matière similaire.

Le soft shell

Cette membrane hybride est dite laminée. Elle est composée d’un très fin film synthétique, à la fois respirant et imperméable, collé à un tissu pour apporter de l’imperméabilité, de la respirabilité et un effet coupe-vent.
Le softshell remplace la troisième couche excepté pour des projets de moyenne ou longue durée, car il est médiocre en cas de conditions climatiques vraiment mauvaises.

La méthode des 3 couches adaptée au bas

Il est évident possible d’adapter cette méthode pour le vêtement du bas en mettant un collant sous un pantalon de randonnée et par-dessus ces deux couches un surpantalon avec membrane respirante et imperméable.

Petite astuce : Vous pouvez adapter les couches selon le temps qu’il fait et l’effort que vous êtes en train de faire. Il est conseillé de vous habiller plus légèrement au début et de bien vous couvrir après l’effort.

Bien choisir des vêtements pour une randonnée

Le bon pantalon : bien le choisir pour une grande randonnée

Le pantalon est un vêtement à ne pas négliger. Son choix est aussi sérieux et important que le choix d’une veste. Le plus simple est d’en avoir un quatre saisons, bien chaud, et un plus léger, si possible convertible en short. Il faut être attentif à sa solidité, car le pantalon est soumis à de nombreuses contraintes et à sa respirabilité. Il doit être capable de bien gérer l’humidité extérieure. Le mieux est un tissu déperlant avec un séchage rapide et respirable. Les zips d’aération sont une très bonne solution pour apporter un bien-être immédiat en évacuant rapidement humidité et chaleur, ce qui est aussi le cas des pantalons convertibles en short.

Néanmoins, l’utilisation de ceux-ci est limitée en cas de temps froid, sauf si vous ajoutez un collant thermique.

Bien se chausser

En randonnée, vos pieds sont très sollicités. Il est donc primordial de bien se chausser et cela commence par les chaussettes. Elles doivent être chaudes et respirantes. Comme pour la première couche de vêtement, il est préférable de ne pas mettre des chaussettes en coton afin d’éviter l’apparition d’ampoules. Vous gagnerez à acheter des chaussettes spécifiquement consacrées à la marche.
Après les chaussettes, les chaussures sont un autre point important.

Le choix qui s’impose à vous est entre des chaussures à tiges basses et des chaussures à tiges hautes. Les chaussures doivent être bien adaptées pour empêcher les entorses. Selon la durée et l’intensité de votre randonnée, la difficulté du terrain et le poids de votre chargement, vous choisirez des chaussures à tige basse (pour un terrain de difficulté moyenne ou facile, un chargement plus léger et une randonnée facile) alors que les tiges hautes sont à privilégier pour un terrain montagneux, par exemple, une randonnée plus longue et un chargement plus lourd.

Le vêtement multifonction

La technologie a permis de créer des vêtements qui remplissent plusieurs fonctions ce qui permet de les utiliser en été comme en hiver. Ainsi, un vêtement servant en deuxième couche pendant l’hiver peut se porter à la fois de couche 1 et 2 en été. Vous trouverez des vestes modulables assurant les fonctions de seconde et de troisième couche et des t-shirt techniques tout aussi respirants qu’isolants ou le pantalon convertible en short.

Protéger sa tête et ses yeux

Que ce soit en été ou en hiver, il est important de bien protéger votre tête de la chaleur ou du froid et vos yeux du soleil. L’été, vous mettrez un chapeau ou une casquette pour éviter les coups de soleil. L’hiver, un bon bonnet vous garantira contre le froid. En toute saison, les lunettes de soleil protègeront vos yeux, par exemple de la réverbération du soleil sur la neige.

Conseils pour des vêtements de randonnée

Autres conseils

Vous pouvez aussi vous protéger des coups de soleil en mettant de la crème solaire. En hiver, il est conseillé de se prémunir du froid en mettant un tour de cou ou une écharpe. Un foulard pour éviter les coups de vent dans la gorge est également utile en été.

Vous avez désormais toutes les réponses à vos questions. Il ne vous reste qu’à bien choisir vos vêtements et votre équipement et à partir en randonnée. Cet article vous a été utile ? Dites-le-nous en commentaire !